Jean-Pierre GEORGIN

Toute ma vie fut peuplée d’alphas, d’epsilons, de têtas ou d’omegas. J’ai intégré, différencié, tordu des tores, joint des bandes de Möebius. J’ai calculé des espérances et des variances, me suis mu dans des mouvements browniens et fait de la marche aléatoire sur des espaces arbitraires. Bref, j’ai fait des maths.
Maintenant je marche avec détermination sur nos plages, du Tréport et de Mers notamment, à la recherche de ces bois dits
« flottés », de ces fers rouillés, de ces cordages emmêlés. Je transforme, assemble, sculpte ces rejets de mer pour leur donner une deuxième vie. Si les arbres dirigent leurs rameaux vers le haut, leur deuxième chance sera vers le bas, bases de formes souvent humaines, à la limite du déséquilibre.
Art brut, art ethnique, je ne sais. A vous de voArt ….  

Mentions légales

 

© 2023 par le Peintre. Créé avec Wix.com

  • Twitter Metallic
  • s-facebook